Accueil, Chroniques d'une Expat', Entrepreneuriat, Non classé

Comment j’ai appris à nager parmi « les requins » ! Histoire d’une Expat’ en Corée du Sud (ép.2)

J’écris ce deuxième épisode d’une Expat en Corée du Sud, un verre de champagne à la main, car nous célébrons ma famille et moi notre première année d’expatriation ! Et qu’elle année ! Nous avons pu découvrir l’Asie à travers des paysages éblouissants, des plages magnifiques, des mets excellents et des rencontres très enrichissantes. Mais on a eu aussi des moments plus difficiles, où l’on a dû affronter le faîte d’être noir, à travers des comportements de rejet de certaines personnes à notre égard. Si vous me demandiez de faire un bilan de cette année, je vous répondrais que le plus difficile n’a pas été de s’adapter au pays, mais plutôt de s’adapter au monde des expatriés. Effectivement, c’est un monde à part, où il faut apprendre à lire entre les lignes et ne pas s’arrêter aux sourires qu’arborent certaines personnes.

Comme je vous le disais dans mon précédent article, pour moi partir en expatriation c’est comme sauter dans l’océan sans savoir nager. Mais lorsque j’ai intégré l’une des associations pour femmes d’expatriées, je n’ai pas dû seulement apprendre à nager, mais j’ai surtout dû apprendre à nager parmi « les requins » ! Ce terme peut paraître fort pour parler de mes « collègues », mais pour une première expérience dans une association d’expatriées, j’ai été estomaqué par la rudesse des rapports entre ces femmes. Ayant occupé des postes à responsabilités auparavant, beaucoup d’entre elles cherchent à assoir leur pouvoir ce qui crée des relations très électriques.

Pour ma part, j’ai occupé pendant 6 mois le poste de responsable des évènements caritatifs. L’entretien avec ma future responsable, la présidente et la chargée de communication, laissait présager une belle aventure. Malheureusement, j’ai vite déchanté lors de mon premier « Board meeting » où, l’une de mes collègues m’a simplement avouée qu’elle s’était opposée à ma candidature, car selon elle, étant noire, je n’étais pas la meilleure personne pour représenter l’association. LE TON ÉTAIT DONNE ! A partir de là, les choses ont été de mal en pis.

Ma responsable a créé un poste équivalent au mien, et a recruté une coréenne, car mon niveau d’anglais n’était pas suffisant pour faire des discours. (Le même anglais avec lequel j’avais passé mon entretien …). Par la suite, toutes les décisions que j’ai prises ont été remises en cause. Ce que vous devez savoir, c’est qu’en Corée, on ne discute pas les ordres de sa hiérarchie, donc le faîte que je sois madame « Grande Bouche » (je l’avoue !) n’a pas arrangé les choses. Les mois qui ont suivi ont été l’occasion d’échanges houleux entre ma responsable et moi, mais également entre différents membres de l’équipe. Honnêtement, après des mois de tension, j’ai songé à abandonner jusqu’au jour où…. J’ai eu l’opportunité de relancer mon agence de relooking au sein de l’association. L’équipe d’animation recherchait des professionnelles capables de proposer leurs services à leurs membres (langues, cuisine, décoration florale, etc.) J’ai donc sauté sur l’occasion pour proposer mes services de Conseil en Image. Finalement, toutes ces morsures « de requins « avaient une raison d’être. J’avais perdu quelques orteils durant ma traversé de l’océan (lol), mais le jour où j’ai rencontré ma première cliente, j’ai su que ça en valait la peine !

Aujourd’hui je ne suis plus responsable des évènements caritatifs, mais je côtoie toujours « mes requins » dans le cadre de mon entreprise. Pour tout vous dire, j’ai tellement bien appris à nager parmi « les requins », que la présidente de l’association m’a contactée récemment pour me demander de faire partie des sponsors lors du prochain évènement caritatif. Aujourd’hui, je commence une nouvelle aventure dans le monde de l’entreprenariat qui me réserve également son lot de surprises…mais ça, je vous en parlerais plus en détail dans le prochain épisode d’une Expat en Corée du Sud !

Enrichissement Class crédit photo Cindy Baek
Crédit photo Cindy Baek

Justesse Gomis

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s