Accueil, Culture, Non classé, Nos portraits

Fadumo Dayib: son pays , son combat

Suite à la conférence du 23 Février dernier sur l’avenir des femmes africaines organisée par le Monde Afrique au musée du quai Branly, Fabis a tenu à faire le portrait de l’une des intervenantes au parcours plein de combat, de détermination et d’admiration, celui de Fadumo Dayib.

Née au Kenya de parents somaliens, Fadumo Dayib vivra une enfance tragique. En effet, seule survivante d’une fratrie de 12 enfants, Fadumo grandira au Kenya auprès de ses parents. Malheureusement, les tensions politiques et ethniques entre le Kenya et la Somalie, pousseront sa famille à quitter le Kenya et à s’exiler en Finlande.

Elle ne le sait pas encore mais son séjour en Finlande changera sa vie et son regard sur son pays d’origine. Désormais maman de 4 enfants, Fadumo démarre sa vie professionnelle en tant qu’infirmière, un exploit pour cette femme qui apprend à lire et à écrire à l’âge de 14 ans. Déterminée, elle poursuivra ses études universitaires et obtiendra une maitrise en santé publique et en développement international

« Il faut que je rentre »

1040@80

Généreuse et toujours prête à aider son prochain, Fadumo est portée par le désir de venir en aide aux familles marginalisées en Somalie, son pays d’origine, où elle se sent plus que jamais utile. En 2005, soutenue par son époux, elle quitte sa famille pour rejoindre l’organisation des Nations Unies en Somalie. La jeune femme est sur le point de découvrir une passion qui changera sa vie. Pourtant rien ne prédestinait cette femme à devenir un jour candidate aux élections présidentielles en Somalie.

Elle se penchera sur les questions de santé, de maternité, sur la prévention de la transmission du sida mère-enfant, le droit des femmes etc. Fait troublant, elle confie lors du débat, qu’elle a dû faire face aux hostilités des somaliens qu’elle essaye d’aider. Aujourd’hui doctorante à l’université Helsinki, Fadumo se prépare à briguer la présidence de la Somalie en 2016. Pour financer sa campagne, elle fait appel à la générosité de son peuple en lançant une levée de fond, une sorte de « crowdfunding », solidaire et en fonction des ressources de chacun.

Consciente du combat qu’elle doit mener en tant que femme et candidate aux élections présidentielles ainsi que tous les risques que cela implique, Fadumo se sent prête à relever tous les défis afin de sortir la Somalie de la dictature, de mieux redistribuer les richesses afin de lutter contre les inégalités bien trop frappantes et de redonner la place que la femme somalienne mérite dans cette société.

Le changement pour lequel elle se bat est fort admirable compte tenu de l’environnement dans lequel elle aspire à évoluer, un environnement patriarcal et donc hostile face à des femmes aussi fortes et ambitieuses que Fadumo. Bien que pour beaucoup elle n’ait que très peu de chance d’accéder au pouvoir, son courage et sa détermination font d’elle une femme inspirante et à suivre de très près.

Christelle Bahezi et Sessy K.

3 réflexions au sujet de “Fadumo Dayib: son pays , son combat”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s